Albert Camus ou L’Ordre libertaire

Résumer 600 pages en quelques lignes est peine perdue. Nous nous bornerons aux approches novatrices de l’auteur qui a présenté son ouvrage dans une des émissions de On n’est pas couché de Laurent Ruquier[1].

Notons au préalable que, tout au long de son essai, Michel Onfray met l’accent sur la malveillance à l’égard de Camus et le double jeu, pour ne pas dire l’hypocrisie, du couple Sartre – de Beauvoir. Communistes, ils ont longtemps couvert toutes les atrocités commises en URSS. L’ambassade d’Italie avait payé le voyage que le couple a effectué dans l’ Italie fasciste d’avant la seconde guerre. Quant à Simone de Beauvoir, elle a travaillé pour radio Vichy. Onfray les qualifie de “résistants tardifs”.

Continue reading